Actualité

Vue 179 fois
18 avril 2019

Claire Edouard, professeure de droit, d'économie et de management

« Soyez  heureux et de belles personnes » ! C’est sur ces paroles que Claire Edouard dit au revoir, depuis dix ans,  à ses étudiants lors de la remise des diplômes. « J’ai toujours participé aux soirées de remise de diplômes. Pour moi, c’est important de partager ce moment avec eux. C’est une façon de fêter la fin de ma mission ! »  

Enseigner est une vocation pour cette professeure  de droit, d’économie et de management « Je n’aurai pas pu faire un autre métier. Ma vie est en classe. C’est ce qui me fait vibrer. Quand je fais cours, je le fais avec mes tripes et mon âme ! ». Nous n’avons pas de peine à la croire. Ses yeux brillent à l’évocation de son métier, de ses élèves. « J’aime transmettre, apprendre, faire grandir ».

Après avoir enseigné à la fac, Claire se met à son compte « pour être libre » et commence à enseigner dans des écoles. Elle intègre ITESCIA en 2008 « ce qui m’a tout de suite plu dans cet établissement, c’est que c’est une école de proximité. Les professeurs sont proches de leurs élèves, l’école proche des entreprises locales ; beaucoup d’étudiants viennent par le bouche à oreille. ITESCIA est l’école de leur grand frère, de leur ami, de leur cousin. Ici, c’est cocooning, on est presque comme à la maison ! ».

Son meilleur souvenir à ITESCIA ? Suivre les étudiants « Sup de Pro ». L’école permettait aux élèves dotés d’un Bac Pro de préparer un BTS en suivant un programme spécifique d’accompagnement. « C’était un beau projet qui fédérait  l’ensemble des équipes  de l’école, les jeunes et les entreprises. Un projet humain, avec des valeurs fortes ».

Aujourd’hui, c’est toujours avec passion que Claire Edouard donne des cours aux BTS SIO, BTS CG, Contrôleur de Gestion et DSCG. « J’adore enseigner aux BTS SIO ! Les informaticiens sont authentiques. Ils sont toujours présents pour les évènements de l’école et reconnaissants du travail des professeurs. D’une manière plus générale, j’aime enseigner aux BTS. En deux ans, ce ne sont plus les mêmes. Quand ils arrivent ce sont des ados boutonneux et quand ils partent ce sont des hommes. Ils  changent de posture, deviennent adultes. J’aime les accompagner dans ce changement ».

Claire poursuit « Nous travaillons avec la plus belle des matières premières : les jeunes ! Et à ITESCIA nous avons de supers jeunes. Chaque année, je suis épatée par leurs projets de fin d’études ! D’ailleurs, je n’arrive pas à le dire à mes étudiants… mais je suis tellement fière d’eux ! »

Par Diane Dussud


Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.